A PROPOS

L’ostéopathie est une médecine manuelle qui s’intéresse aux troubles fonctionnels du corps humain.

 

Cette approche thérapeutique, inventée en 1874 aux Etats-Unis par Andrew Taylor Still, est fondée sur des techniques manuelles visant à la restauration ou le maintien de la mobilité des différentes structures de l'organisme. Elle se base sur l'idée selon laquelle toute perte de mobilité naturelle des structures, telles que les os, muscles, tendons, ligaments, organes ou le système nerveux et fluidique, produit un déséquilibre de l’état de santé. 

Origines de l‘ostéopathie:
Le concept de base de l’ostéopathie a été développé par le médecin américain Andrew Taylor Still (1828 – 1917) au cours de la seconde moitié du 19e siècle. Ce concept est fondé sur une étude approfondie de l’anatomie et de la physiologie, ainsi que sur la constatation de Still que l’organisme est un tout indissociable et que l’état de santé dépend de l’équilibre de

l’ensemble des structures de l’organisme.
Still a pratiqué sa médecine douce avec succès et en 1892, il fonda

”L’American School of Osteopathy“ dans l’état du Missouri. D’autres collèges suivirent et,

en 1960, l’ostéopathie a été officiellement reconnue aux Etats-Unis. Dès les années 50,

l’ostéopathie a commencé à se propager en Europe où elle est actuellement enseignée et pratiquée

dans presque tous les pays.

                                                                Plus d'informations sur les principes de l'ostéopathie ici

 

L'ostéopathie biodynamique:

L’ostéopathie biodynamique est une méthode de médecine holistique qui soutient les forces régénératrices inhérentes au corps, afin d’atteindre la santé.
Le but de l’ostéopathie biodynamique est d’amener le corps à son "état de neutralité" où le système nerveux végétatif se trouve en équilibre. Le patient perçoit cet état comme une sensation d’harmonie et d’unité dans son corps. Dans cet équilibre exempt de tensions, le corps et ses tissus sont prêts à répondre, à réagir, aux forces thérapeutiques.
Notre corps cherche sans cesse à préserver l’équilibre et l’harmonie. Cela signifie que tout être humain porte en lui une capacité innée de guérison. Le but de l’ostéopathie biodynamique est de traiter le patient dans sa totalité et de le mettre en contact avec les processus d’auto-guérison dans le corps.
L’ostéopathe utilise ses mains pour percevoir, diagnostiquer et traiter. L’attention ne se concentre pas sur la recherche de symptômes, mais sur la reconnaissance de priorités que la "santé innée" cherche à indiquer, car ce sont celles-ci qu’il s’agit de soutenir.
La maladie et les lésions (troubles fonctionnels) se manifestent par un mouvement asynchrone (discordant) dans un système.

Ces mouvements ne se produisent jamais seulement localement, mais ils agissent sur l’ensemble du corps. Pour l’ostéopathe, ils sont déjà reconnaissables avant de se signaler par l’apparition de symptômes extérieurs. Par conséquent une maladie n’est pas un trouble, mais plutôt une tentative intelligente du corps ou de certains tissus, ayant pour but de réinstaurer un équilibre perdu.
Lors de chaque dysfonction ou blessure, le corps a déjà commencé à mettre en œuvre ses forces régénératrices, car il sait le chemin du retour vers la santé. Le travail de l’ostéopathe consiste à reconnaître ce processus de guérison incorporé et à se synchroniser avec lui.
L’ostéopathie biodynamique permet à l’individu d’atteindre un "point de repos", une unité du corps, de l’esprit et de l’âme, qui rend possible une guérison holistique. Les patients qui ont été traités par un ostéopathe pendant un certain temps apprennent à conserver leur équilibre interne et à rester en santé.


Développement de l’ostéopathie biodynamique:
Au début du 20e siècle, le Dr. William Garner Sutherland (1873 – 1954) continua à développer l’enseignement de Still qui était centré sur  l’activation des forces d’auto-guérison.

Sutherland découvrit que les différents os du crâne bougent régulièrement. Ces mouvements rythmiques, qu’il nomma plus tard ”respiration primaire,’’ il les retrouva dans toutes les autres parties du corps. La découverte de ce phénomène et son utilisation à des fins thérapeutiques pour atteindre une décontraction profonde sont à la base des diverses techniques crânio-sacrée et biodynamiques propres à l’ostéopathie.
La théorie de Sutherland fut approfondie par le Dr. James Jealous (né en 1943). En se basant sur les études de l’embryologiste allemand Dr. Erich Blechschmidt, auquel il emprunta aussi le terme de ”biodynamique,” Jealous constata que les ”mouvements des liquides responsables pour la croissance de l’embryon” forment le principe de base de la santé humaine. C’est à partir de cette découverte, que Jealous développa dès les années 1970, le modèle biodynamique, lequel évolue continuellement depuis. Les nouvelles découvertes scientifiques portant sur la genèse de la vie continueront certainement à élargir et enrichir la biodynamique à l’avenir.

                                                                                                                                      Sources: www.biodynamische-osteopathie-zh.ch/fr

La Vie est mouvement, le mouvement est la Vie

 

 

ENTRE 2 MAINS

Ostéopathie

Entre2Mains, Fanny de Kalbermatten

 Ostéopathe

Route d'Arvel 1

1847 Rennaz

Route de la Léchère 45

1630 Bulle